Le bien-être par les plantes depuis 1916

Conseils bien être

Vous trouverez ici plein d'astuces et de conseils relatifs à votre bien être.

Sélectionnez le sujet qui vous intéresse et découvrez les astuces et recommandations qui vous aideront à vous sentir mieux.

Les troubles bénins du système urinaire

Les troubles du système urinaire (essentiellement la vessie et les reins) sont assez répandus et peuvent être incommodants.

En effet, ils peuvent saper l’énergie en troublant le sommeil et devenir une source d’inquiétude pour la personne touchée, qui pourra éviter les activités sociales, rester confinée à la maison ou s’isoler complètement.

Les troubles vésicaux peuvent également prédisposer la personne aux infections urinaires, qui à leur tour peuvent aggraver le tonus de la vessie et son fonctionnement global.

Des mesures relativement simples peuvent être d’une grande utilité aux personnes atteintes de tels troubles.

1. Supprimer la source alimentaire des toxines prises en charge par le système rénal et urinaire (déchets cristalloidaux) :

Les protéines – essentiellement animales et plus particulièrement la viande rouge, le sucre blanc et tous les aliments de fabrication industrielle sont des produits très acidifiants pour l ́organisme. Leur digestion génère des déchets dits cristalloidaux que l ́organisme doit à tout prix éliminer s ́il veut conserver un bon équilibre acido-basique, indispensable au maintien d ́une bonne santé.

2. Garder les reins au chaud

Les reins (comme le foie) ont besoin d ́une température avoisinant les 40 degrés pour pouvoir bien fonctionner, et leur rôle est essentiel dans l’organisme puisque ce sont eux qui filtrent les déchets cristalloïdaux.
Veillons donc à adapter notre tenue vestimentaire afin que la partie moyenne et basse de notre dos soit couverte en permanence.

3. Adapter son alimentation

Presque tous les fruits et légumes ont une action diurétique, mais plus spécifiquement : la cerise, le melon, le pamplemousse, la pêche, la pomme, le chou, le fenouil, le poireau, l’oignon.
N’hésitons pas à les privilégier dans notre assiette.

4. Faire une cure d’eau minérale

De nombreuses eaux minérales vendues dans le commerce comme boisson de table stimulent le travail des reins. Et en consommant 1,5 à 2 litres par jour pendant plusieurs semaines, l’élimination des toxines par voie rénale et urinaire est favorisée.
Attention, il faut parfois tester plusieurs eaux pour découvrir celle qui est la plus active sur soi.

5. S’aider de la phytothérapie

Certaines plantes ont des propriétés diurétiques et sudorifiques qui pourront aider à l’élimination des toxines présentes dans la vessie. Les sucs de bouleau et de pissenlit frais ont une action remarquable sur ce type de troubles. Le tonique Salucur, composé entre autre d ́extrait aqueux d ́ortie et de sabal aura également un effet extrêmement bénéfique. La présence de vitamines B1, B2, B6 et de niacine potentialisera l ́effet drainant des plantes associées en stimulant le métabolisme énergétique de l ́ensemble de l ́organisme.

6. Pratiquer régulièrement des séances de sauna

La peau permet également l’élimination des toxines, et la stimuler dans cette fonction permet de ménager, voir soulager le système rénal et urinaire.

7. Renforcer le plancher pelvien pour améliorer la fonction vésicale.

Quelques exercices de rééducation périnéale peuvent aider à venir à bout de ces troubles.

8. Porter des sous-vêtements en coton

Les matières synthétiques encouragent la prolifération de germes extérieurs ou provenant d ́une flore intestinale perturbée dont les agents pathogènes seront présents dans les selles.

Il est donc important de porter des sous-vêtements en coton afin de limiter ce risque de développement d ́infection dans la zone pelvienne.

Carole Bernold – Naturopathe

Pour votre santé, mangez au moins 5 fruits & légumes par jour > mangerbouger.fr

Synadiet Plural Bio
|
Acheter nos produits en ligne